Tout à commencé le jour où Oum Jahida a posté un lien sur mon mur Facebook. Pas n’importe quel lien, celui d’un super blog rempli d’idées de déco dont une qui a retenu l’attention des arabisantophiles comme moi. “Terre d’ylang déco” nous propose la traduction du tutoriel “Katie’s glass jar moroccan lanterns“. C’est juste “wahou”. L’idée est finalement toute bête et à la portée de chacune : customiser un bocal en verre avec de la peinture. Mais le résultat donne de sublimes lanternes marocaines.

Force est de constater qu’Oum Jahida connait beaucoup mes goûts en matière de loisirs créatifs puisqu’aussitôt le lien posté sur mon mur, j’ai eu envie de tester le tutoriel de mon côté. J’ai récupéré un pot vide de sauce bolognaise ( c’est pas très glamour ) pour le transformer en photophore marocain ( ça c’est classe par contre ! ). J’ai volontairement évité de le décorer façon lanterne, car la forme du pot, selon moi, ne s’y prêtait pas mais surtout parce que je n’avais plus beaucoup de liner parme.

La technique est relativement simple, il faut tout d’abord peindre l’intérieur du bocal avec de la peinture spéciale pour verre. Pourquoi l’intérieur plutôt que l’extérieur ? Sans doute pour garder le côté brillant du verre, après, s’il existe un danger quant à la flamme de bougie à proximité de la peinture, je ne m’avance pas trop. J’ai choisi la peinture pour verre Darwi, en violet, disponible dans les magasins La Foir’Fouille. Elle s’applique à l’aide d’un pinceau et sèche en quelques heures. Pour les motifs, j’ai utilisé, comme sur la photo à gauche, un liner “Pearl touch” parme de Pébéo, disponible dans toutes les boutiques de loisirs créatifs. En séchant, la couleur devient légèrement nacrée j’aime beaucoup. Avant le séchage complet, j’ai collé quelques sequins violets, puis c’est aussi simple que cela.

Je suis conquise par le résultat, et je pense maintenant que tous les pots de la cuisine vont y passer. Qui aurait cru que le pari de transformer un pot de sauce en véritable photophore mi marocain mi Bollywood serait aussi simple ?

Finalement, devinez-vous ce qui aura été le plus compliqué dans la finition de cette décoration orientale ? Oui ? Non ? Le moins évident aura été d’allumer une bougie chauffe-plat à l’intérieur du bocal… Mais là encore, j’ai usé du système D, à savoir un bâtonnet d’encens.

Si vous réalisez de votre côté cette idée déco, faites-moi parvenir les photos, je les ajouterais avec plaisir :)

La lanterne marocaine de Delphine :