Beau papa est donc là, et il a apporté avec lui son lot d’histoires marocaines. A l’écouter nous parler de la vie à la ferme, de la récolte des oliviers ou encore des bienfaits de la terre, j’ai du mal à oublier mon rêve. J’aimerais vraiment avoir un petit pied à terre au Maroc, un vrai chez moi, où je serais la maitresse des lieux. Bien sûr je sais que la porte m’est grande ouverte là-bas, mais je voudrais avoir ma maison, dans laquelle j’invite et de reçois à ma façon, et que je décore selon mes goûts. Par la force des choses, les appartements au Maroc sont la plupart du temps décorés « made in China », avec du toc doré, des choses en plastique ( ça va des fleurs aux sièges ), des tissus clinquants. L’artisanat est le plus souvent absent dans les maisons, non pas que les gens n’aiment pas, mais tout simplement parce que c’est devenu hors de prix pour eux. Or moi, c’est ça que je m’imagine, du fer forgé, du cuivre, des plateaux usés et patinés, de la poterie, des tapis berbères, des pendouilles arabisantes enfin la totale quoi. Et forcément, lorsque je me prend à rêver, je vais loin, très loin. Je deviens propriétaire non pas d’un appartement en ville ou d’une villa, mais d’une ferme authentique, perdue dans la campagne. Certes ce ne serait pas le grand confort, mais il y aurait l’eau courant et l’électricité ( pour internet faudra repasser plus tard ). Avez-vous déjà eu la chance de visiter une ferme marocaine ? Le plan est adorable, et le charme est là. La ferme traditionnelle, c’est une bâtisse de forme carrée, composée de chambres, de la cuisine, de l’étable aussi. Le centre est à ciel ouvert, comme un grand patio, et toutes les pièces donnent sur cette cour intérieure. On y étale les tapis, les banquettes et une petite table basse, le bien-être à l’état pur. Alors que les jardins dans les villas sont rares, ou bien très petits, à la campagne tu peux avoir une terrasse, un puit et de la verdure. Là j’imagine une grande pergola avec du jasmin et un salon de jardin. Je pourrais en rêver durant des heures, parce que je sais déjà comment je rangerais les chambres, et puis je créerais un site internet dédié, pour inviter les touristes en mal de Maroc authentique à venir passer la nuit à la maison. Bon j’imagine bien que dans la vraie vie, il doit y avoir des araignées suspectes dans le coin, peut-être même des scorpions sous les pierres, mais dans ma ferme, non, il n’y aurait que des papillons et des abeilles.

Soupir.

Faute d’avoir les photos de ma propre ferme de rêve, je partage avec vous celles-ci, trouvées sur le site Marie-Claire Maison italien. Il s’agit d’une maison située aux alentours de Marrakech.