Un ftour presque parfait chez Marion, puis chez Sakina

Nous sommes si peu habitués à la chaleur qu’à la moindre hausse des températures nous devenons des mollusques. Je le vois bien avec les derniers jours, et encore ici dans le centre de la France nous sommes plutôt chanceux. Alors que dire de la belle famille qui se trouve à Fes avec un mercure qui dépasse quotidiennement les 40°C à l’ombre ? J’ai une grosse pensée pour eux. Je garde les enfants au « frais » dans le salon, ils jouent sur le sol, Manel enfile les perles en bois et Ilyess m’attend pour jouer à « Bata waf ». Alors je ne vais pas rester trop longtemps ici les amies, Bata waf oblige.

Marion est convertie depuis plusieurs années déjà. Comme elle n’est pas encore mariée, elle partage quelques fois la rupture du jeûne avec des amies avant d’aller à la mosquée, ou elle mange seule, comme ce soir-là. Elle s’est préparé un « ftour-télé » avec tous les petits plats qu’elle aime : certains cuisinés par elle-même, d’autres par des femmes musulmanes qui partagent leur cuisine traditionnelle.

Marion a commencé son ftour avec un verre d’elben et trois dattes. Ensuite elle a mangé des boulettes de kefta accompagnées de melaoui nature ( à défaut d’en trouver à la viande hachée ) et une salade tomates/mozzarella/basilic/huile d’olive. Pour la suite, il y avait de la harira et des chebakias ( que Marion laisse fondre dans la soupe (?) ). Il n’est pas rare que dans la nuit, elle mange quelques fruits pour compenser un peu avec un petit carré de chocolat !

« Qu’Allah accepte notre jeûne et nos invocations et qu’Il nous guide vers Son Paradis ! Amine ! »
Poursuivons avec le ftour presque parfait proposé par Sakina du blog http://la-cuisine-de-sakina.over-blog.com/ ( je précise que Sakina a 14 ans ). Au menu ce soir-là pour le ftour il y avait des pizzas au fromage de chèvre, d’autres aux merguez, des ma3koudas, de délicieux batbouts farcis, des feuilletés au chèvre, d’autres poivron/oignon. La table était également composée de zelabiyas, de yaourts, de lben, de smoothie « innocent » ( la recette Sakina ? ), rayeb, et des dattes. Toute la famille a contribué à la préparation du repas, la maman de Sakina, son petit frère, Sakina et même la voisine !
Merci les filles !

5 thoughts on “Un ftour presque parfait chez Marion, puis chez Sakina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *