Une petite envie de taquiner du papier, de voir la vie en paillette, en rose et en paisley, besoin surtout de préparer une carte de vœux. Ce modèle peut très bien convenir à toutes les occasions, mariage, naissance, fête ou même simplement rappeler à quelqu’un qu’on l’aime. Oui, il faut savoir que je suis actuellement dans une période où j’aime tout le monde, je ne sais pas trop pourquoi, mais je me sens bien.

Cette carte est pour une personne que j’affectionne tout particulièrement, et fait partie d’un ensemble coordonné au niveau des paillettes, je vous montre cela très rapidement. J’ai choisi d’utiliser du rose sous plusieurs nuances et de faire quelque chose de pétillant. Des paisleys et des arabesques, forcément… En fait, cette carte est un cocktail de ce que j’aime, ça brille, mais pas trop, il y a quelques touches orientales avec les arabesques et les deux paisleys, puis des couleurs qui me plaisent beaucoup.

Je n’ai pas eu l’occasion de vous préparer un tutoriel avec des photos étape par étape mais je vais essayer de vous expliquer la marche à suivre. J’ai utilisé plusieurs techniques mais ce faire-part marocain reste très simple à réaliser.

La base de la carte est en papier Canson blanc, le même utilisé pour cette décoration orientale. Les bandes roses sont découpées dans un papier de scrapbooking “glitter”, c’est à dire qu’il a des reflets pailletés. J’ai eu besoin également de ciseaux cranteurs pour découper joliment, d’un stylo doré, d’un tube de gel à paillettes offert par une amie, d’un soupçon de peinture nacrée et enfin, d’un embellissement acheté sur ebay.

Il faut découper un rectangle dans le papier Canson, puis le plier en prévoyant un petit rabat sur le côté. Directement avec le doigt, j’ai appliqué un peu de peinture sur le rabat, en frottant mon doigt sur le papier. Ensuite, il faut découper avec les ciseaux cranteurs l’extrémité de la carte qui se posera sur le rabat : grâce à la peinture, la découpe est mieux mise en valeur.

La bande rose sur le dessus de la carte a été coupée dans le papier scrapbooking, dans la longueur. Elle fait un rappel de couleur avec la peinture, il suffit simplement de la coller sur la carte et de l’ajuster à la bonne taille.

Il reste maintenant à remplir l’espace vide de notre carte orientale. Avec le stylo doré, vous pouvez dessiner des arabesques et des paisleys de taille différente. Rien ne vous empêche de tracer les contours au crayon de papier avant de vous lancer avec le stylo. Pour rehausser l’ensemble et le rendre plus pétillant, vous pouvez utiliser du gel pailleté : une nouveauté pour moi, adoptée de suite pour son résultat. Des petits points ci et là, une ligne continue dans le paisley, on laisse sécher quelques heures, le tour est joué.

Pour finir, vous pouvez coller quelques embellissements : ici j’ai choisi une fleur en relief sertie d’un strass. J’avais des paisleys en stock, mais j’ai pensé que cela ferait probablement too much, la fleur est parfaite, vous ne pensez pas ?

Si vous êtes à la recherche de différents modèles de cartes orientales et faire-parts marocains pour mariage ou vœux de l’Aïd, entre autre, vous trouverez sur le blog quelques idées, entre autre :