pochette marocaine khamsa

…Ou pourquoi je suis la plus heureuse des Jasminettes. Fin juillet, juste quelques jours avant de partir en vacances au Maroc, je partageai mon amour pour les pochettes marocaines. Des trousses plutôt chics, en daim ou en simili cuir, avec un design simple et surtout, un pompon. Je ne sais pas pourquoi, là comme ça, j’ai envie de me lancer dans une nouvelle collection. Mais je me résonne, entre la collection de bijoux vintage, les fibules, les plateaux, les tajines et les lanternes, mon chez moi commence à ressembler à un véritable souk. Il va bien falloir que les artisans et les designers cessent de sortir d’aussi belles choses, ou bien, j’exige qu’on m’offre un riad pour tout aménager et caser mes collections. Moui, bon…

Je disais donc, que j’avais laissé sous entendre que ces pochettes marocaines me rendaient accro, puis je suis partie en vacances. Et dernièrement, il s’est passé quelque chose, un instant plutôt inouïe. Le genre de matinée où, quand un truc pareil t’arrive, tu flottes de bonheur. Mieux, tu te sens très Bisounours dedans ton cœur. Le jour-même, j’ai reçu, de deux personnes différentes, les jolies pochettes qui illustrent ce billet. Un moment « magique », où tu te rends compte que les gens sont adorables. Je ne sais pas si vous ressentez la force du truc, ou la façon dont je l’ai vécu.  Je suis toujours là, derrière ce blog et une page Facebook, à me livrer et partager mes journées, et quelque chose fait que le plaisir que j’y prends se fait ressentir. Je le vois un peu comme ça, parce que sinon, je ne vois pas pour quelles raisons, des copi’net que je ne connais qu’au travers de mots, ont l’idée de me gâter. Et puis, ce n’est pas la première fois que cela arrive. Je suis définitivement une jeune femme comblée par autant de délicates attentions. Ce blog, c’est mon univers, et il est difficile de faire comprendre aux amies de la vraie vie, quel plaisir et satisfaction je peux en tirer. C’est un lien assez intime et fort, que je ne saurais expliquer. Là, encore une fois, tout cela se transforme en concret. Qu’on ne vienne pas me dire que je suis complètement déconnectée du monde réel, car pour moi, il se passe des choses très intenses avec vous, et ça, c’est bien réel. Un grand merci à Noussa et à Marie ♥