Manger « Sunna », une clé merveilleusement bienfaitrice

manger sunna

{ Dattes }

 
On le sait, il ne faut pas manger trop gras, trop salé, trop sucré, et : la gourmandise est un vilain défaut !
Mieux que cela encore, il y a plus de 1400 ans, les meilleures recommandations en matière d’alimentation nous ont été données.
Le musulman ne doit pas manger par simple plaisir mais par nécessité. La modération en Islam est une composante majeure de la piété. Aujourd’hui, à l’ère de la sur-consommation, si nous regardons une journée type dans nos assiettes, il ne paraît que peu de choses de ces précieux conseils. Mais il n’est jamais trop tard pour se réformer ! Alors sans plus tarder, « checkons » quelques bénéfices que nous pouvons retirer en mangeant peu, et bien sûr, le suivi prophétique :
– En mangeant « moins » que ses habitudes dans le but de plaire à Dieu et appliquer une Sunna prophétique : On gagne des « hassanets » ( bonnes actions ).
 
– Manger peu = permettre d’accomplir ses rites obligatoires avec présence du cœur et vigueur physique = plus facile d’accomplir les prières des « deux extrémités » : Sobh’ et ‘Isha.
– A l’inverse, trop et mal manger somnolence, paresse, laxisme, très dur de se lever le lendemain matin pour prier dans le temps d’accomplissement.
– Favorable pour la santé : ne pas fatiguer au sens propre et figuré notre corps d’un surplus de nourriture qui oblige le système digestif à être en marche non stop, créant ainsi la plupart des maladies qui existent aujourd’hui… Peu et bien manger = mettre les chances de son côté pour mieux vivre, plus longtemps et en bonne santé Inshâ Allâh.
 
D’un point de vue purement esthétique, il est indéniable qu’une alimentation modérée et équilibrée a des effets visibles sur notre morphologie, nous offrant une plus belle allure = je me plais plus à moi-même, me sentant mieux dans ma peau = je plais plus à mon époux = acte d’Adoration pour Dieu encore et toujours !
 
– Système de « vases communicants » : quand corps trop rempli = dureté du cœur, vide de spiritualité.
A l’inverse, quand corps « léger » = cœur plus empreint d’amour pour Dieu, qui s’incline facilement vers les Adorations qui Lui sont dues.
– C’est un acte d’adoration nous permettant de nous rapprocher de Dieu et de Son Prophète Muhammad, Aleyhi As Salât Wa Salâm mais également des Mères des croyants qui suivaient le modèle de leur époux et s’éduquaient pour s’arrêter de manger avant satiété : On goûte à la douceur de la soumission et à un esprit plus serein.
 
– Une bonne action en amène d’autres, et un « pas » vers Dieu en luttant contre nos mauvais penchants = Il nous récompense nous facilitant ainsi notre obéissance quotidienne à Lui.
– Faire perdurer et revivre la Sunna prophétique.
 
Pour y parvenir ? Ne pas changer d’un coup brutalement nos habitudes… petit à petit, l’oiseau fait son nid ! Demander l’Aide à Dieu, nous mettre des mini-challenges chaque jour, réviser, purifier et multiplier nos intentions quant à ce sujet.
 
– Certains aliments sont particulièrement à privilégier car  bénis et « Sunna » , tels que le miel, les olives et son huile, les dattes, la grenade, l’orge etc. Ils regorgent d’éléments nutritifs hautement bienfaiteurs pour notre corps, présentant aussi des intérêts spirituels. On ne parle plus des bénéfices de la datte, source d’énergie excellente, qui se consomme à pleins d’occasions, notamment lors de l’accouchement ( mentionnée dans la sourate Maryam traitant des versets où elle est en train de mettre au monde ‘Issa et souffre ). Sans compter le miel qui avec le Coran, est une guérison de beaucoup de maladies.
A lire : « L’authentique de la médecine prophétique » d’Ibn Al Qayyim, où tous les aliments bénis de Dieu et sunnas sont exposés avec leurs vertus physiques et spirituelles détaillées.
Il est essentiel de donner ces bonnes habitudes à nos enfants dès leur plus jeune âge, par exemple une datte le matin au petit déjeuner, une cuillère à café de miel, leur faire de la « Talbina » de temps en temps ( recette à base de semoule ou de farine d’orge), tremper un peu de pain dans de l’huile d’olive etc, tout en leur expliquant les bienfaits spirituels et physiques, et qu’en faisant comme notre Prophète saaws, ils s’inscrivent des bonnes actions à leur compteur !
L’alimentation prophétique, c’est aussi tous les bons actes à faire avant, pendant et après manger: Ne pas boire à même la bouteille, Invocations avant et après manger, manger par terre, avec 3 doigts etc ) : Se reporter aux règles de bienséance relatives au manger et boire dans « Riyâd As-Sâlihîn » ( Le Jardin des Vertueux ) d’An-Nawawi.
Que les changements s’amorcent Inshâ Allâh !
Nûr

2 commentaires

  1. 2

    Wasalzmoualeykoum

    Je te rejoins completement, j essaye aussi depuis quelques temps de revenir a la sunna , et l alimentation en fait partie integrante
    On se sens beaucoup mieux en mangeant moins et en mangeant juste ce dont notre estomac a besoin,manger jusqu a satiete ne fait pas partie de la sunna mashallah
    BarakAllahoufiki Marie d

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile.

Vous pouvez utiliser HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>