Livre : Raconte-moi le zellige

zellige livre

Quelques nouveaux livres ont rejoint récemment ma bibliothèque de mordue d’artisanat marocain. En fait, ce n’était pas prévu, jusqu’à ce qu’un lecteur du blog m’apprenne l’existence d’un livre dédié à l’art du zellige. Après quelques recherches, je me suis laissée séduire par le livre  « Raconte-moi le zellige », de Nadia Ben Moussa et Mireille Goëttel. Au fil des pages, on découvre de belles illustrations de M. Goëttel, très fines, et des motifs de zellige dessinés ci et là, au gré des textes. Là où le livre est également intéressant, c’est qu’on apprend beaucoup de l’art du zellige au travers d’un parcours, celui de Hadj Hassan Ben Ali. Bien plus qu’un roman, on découvre des termes propres à cet artisanat, et quelques faits d’Histoire.

Pour faire suite au livre « Raconte-moi le zellige », on apprend  que la collection doit s’étoffer, je ne sais pas si, à l’heure où j’écris ce billet, les ouvrages sont parus… Il s’agit de « Raconte-moi la poterie », « Raconte-moi le luth » ou encore « Raconte-moi la calligraphie ». Un très bel hommage, à mon avis, à l’artisanat marocain et à tous ces maîtres artisans talentueux. Pour trouver le livre « Raconte-moi le zellige », vous pouvez le commander via Amazon . Ce livre a été publié avec le concours du service de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France au Maroc ( 2004 ). Je ne sais pas, mais j’ai l’impression que ce livre ne sera pas forcément ré imprimé, et du coup, il devient collector, puisque peu distribué !

Sur la photo qui illustre ce billet, vous pouvez apercevoir d’autres jolies couvertures. Pour les intéressées, il s’agit du « Dictionnaire insolite du Maroc » de Latéfa Faïz. Bon alors je ne l’ai pas encore lu, je me suis contentée, jusqu’à présent, d’admirer la couverture. Je me suis dit que j’allais sûrement apprendre des petites choses intéressantes. Ou pas. En feuilletant rapidement, à la lettre F, je suis tombée sur « Femmes occidentales » . Rien de bien insolite, au final, si ce n’est la définition en elle-même.

Les femmes occidentales, surtout célibataires, attirent souvent le regard des Marocains car la plupart d’entre eux n’ont guère l’opportunité de faire des rencontres féminines,  dans un pays où la virginité des femmes est une obligation avant le mariage et où l’adultère est très mal vu. Face à cette pression sociale et religieuse, la femme occidentale apparait comme indépendante, disponible, synonyme d’exotisme, voire… de porte de sortie vers l’étranger – même s’il est vrai que les relations mixtes peuvent aussi être de belles histoires d’amour.

En tant que femme occidentale mariée à un marocain j’avoue que ça reste un peu en travers. Et jusqu’à preuve du contraire, les rencontres féminines sont bel et bien existantes au Maroc. En fait, en quelques lignes, l’auteur tacle tout le monde, chacun en prend pour son grade. Les hommes ne pensent qu’à ça, les femmes occidentales  sont faciles, et les marocaines ne sont pas d’un grand intérêt. Je crois que je vais me contenter de prendre plaisir à dévorer des yeux la couverture.

Le troisième livre n’est autre qu’un guide touristique pour découvrir la région de Fès : « Un grand week-end à Fès, Meknès », des éditions Hachette. Et enfin, le dernier ouvrage s’intitule  » Métiers d’art , Artisanat du Maroc. Un élan créatif » de Patricia Kapferer et Edith Pauly. C’est un très grand livre, avec pleins de photos, j’en reparlerais très certainement à l’avenir, une fois que je me serais plongée dans sa découverte.

7 thoughts on “Livre : Raconte-moi le zellige

  1. Salam aleykoum
    Moi aussi, j’aime beaucoup l’artisanat marocain, surtout les zelliges.
    Le livre « raconte-moi le zellige » est ce que c’est un livre pour enfants?
    Bonne lecture…

  2. Assalam aleykoum,
    J’ai « bugué » sur la pseudo analyse sociologique des blédards au contact des femmes occidentales … mouhahhaaahhhaaa … c’est une blague ?
    En tout cas ça confirme ce que je pense depuis déjà quelques années : avant, il fallait être un érudit pour écrire un livre, aujourd’hui n’importe qui peut sortir un bouquin.
    Rien que ce paragraphe m’a rebutée de l’acheter … dsl ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *