J’avais testé l’encens en bâton, la forme classique que nous avons l’habitude de voir ici en occident. Il m’était également arrivé d’utiliser de l’encens en cône, que l’on fait bruler dans une petite soucoupe. J’aime la senteur parfumée de l’encens qui envahit mon foyer le vendredi, avec la lecture du Saint Coran récitée par Saad el Ghamidi. Puis je prend plaisir également à parfumer ma maison d’encens à n’importe quel moment, juste pour le plaisir d’une senteur particulière, selon l’humeur du moment.

Muslimusk vous propose de l’huile d’encens. Je ne savais même pas que cela existait, oui je l’avoue, ceci dit je suis conquise par cette forme d’encens que je ne connaissais pas. Il vous faut un diffuseur ( appelé également brûleur ) et une bougie chauffe-plat. Versez quelques gouttes d’huile d’encens sur le dessus puis laissez la senteur choisie s’évader dans votre intérieur…

Pour le moment j’ai testé l‘huile d’encens à la cannelle, une senteur épicée et gourmande. Oui je vous apprend qu’une senteur peut être gourmande, je ne sais pas si cela se dit, mais personnellement la cannelle est une épice que j’utilise très souvent dans mes desserts.

Et hier j’ai choisi d’essayé l’huile d’encens Nag Champa, que j’ai trouvé très typée et dépaysante. Cette huile d’encens vous transporte dans une autre culture. A découvrir.

Il me reste tout plein d’échantillon à tester et apprécier, il me tarde d’utiliser à nouveau mon joli diffuseur !