Il existe depuis plusieurs années un véritable engouement pour les cosmétiques évoquant le Maroc. Vous trouverez de nombreuses gammes de soins qui rappellent le hammam et ses bienfaits, le tout, mixé à la sauce européenne. Oui parce que si vous connaissez un peu le Maroc et les rituels de beauté traditionnels des femmes, c’est rare de retrouver dans le seau en plastique d’Aïcha une crème « tradition du hammam », ou encore une huile d’argan parfumée pour le corps… Là-bas, c’est plutôt un peu de savon beldi ( « savon noir » ) dans un récipient plastique, zit argan ( huile d’argan ) achetée chez le hanout ( que même n est pas certaine qu’il s’agit de véritable huile d’argan pur et surtout depuis quand elle est là ) et ghassoul brut dans un sachet que tu dois préparer toi-même.

Cependant, les industriels ont bien senti l’ engouement pour les produits traditionnels marocains. Impossible de mettre dans les rayons de Body Shop des sachets de ghassoul tel quel, encore moins un peu de savon noir dans une bouteille de Sidi Ali recyclée. La technique pour attirée la consommatrice, c’est de miser sur un packaging oriental à souhait, avec des motifs arabisants, des couleurs attrayantes et des noms évocateurs de hammam, c’est plus vendeur. Ce n’est pas tout, la consommatrice est avide de raffinement, il lui faut des produits de base certes rappelant le Maroc, mais elle a besoin d’un plus. Ainsi, l’huile d’argan pure devient élixir de massage oriental à l’huile biologique de rose et d’argan.

Je préfère certes les produits vraiment naturels et bien authentiques du bled, mais je n’en reste pas moins accro à ces emballages aux notes marocaines. Au point que limite si j’en possédais, je préfèrerais ne pas les utiliser et les exposer en décoration dans ma salle de bain. Et justement aujourd’hui j’ai souhaité m’attarder sur la beauté de ces packaging raffinés. Voici une sélection des 10 plus beaux emballages marocains de cosmétiques :

J’ai un petit faible pour la gamme hammam d’Yves Rocher, j’aime la couleur de l’huile, le marron doré des emballages et le motif du savon. Et puis c’est vrai aussi que je les ai testé, et les produits sentent très bons. Ceci dit, je continuerais d’acheter lors de mes voyages marocains du savon beldi, et du ghassoul, j’aime trop ! Et pour ce qui est du hammam, comment dire… Je ne renouvellerais pour rien au monde cette expérience. Ma petite peau blanche sensible et fine d’européenne ne supporte pas bien le frottement déterminé du gant manié par belle maman, et moi quand la chaleur devient suffocante, je me transforme en matécha, la honte quoi.