J’ai troqué mes châssis de peinture pour un nouveau support, le papier Canson. C’est tout nouveau pour moi, mais j’avais envie de sentir le crayon se frotter au grain du papier depuis un bon moment. Bien évidemment, le style est inchangé, je suis vraiment trop attachée aux palais orientaux, aux arabesques ou encore à mes couleurs si bien qu’une thérapie serait nécessaire pour me faire changer.

Comme vous le savez, je travaille, en amont de ce blog, sur mon projet d’entreprise, puisque le retour au monde du travail est proche. Je suis donc en pleine recherche de choses à proposer dans ma boutique, je cherche à savoir de quoi je suis capable, et bien sûr connaitre mes limites. C’est à dire que j’ai plein d’idées en tête, mais j’ai souvent du mal à les réaliser, par manque de connaissances techniques. Et dire que ma grande sœur a fait l’école des Beaux Arts, je l’envie, mais qui aurait pu savoir que le domaine créatif me plairait à ce point ? Le travail sur papier m’attire, et j’ai bien envie d’approfondir le sujet. Je me suis offert une pochette de papier Canson et quelques crayons pastels. Un soir j’ai commencé à griffonner et m’imaginer un univers oriental enfantin. De mon atelier est sorti ce dessin, encore maladroit, que j’ai fait pour la chambre de ma fille.

Le dessin étant plutôt de couleur claires, j’ai pensé faire un encadrement avec des couleurs possédant plus de pep’s pour faire ressortir l’ensemble. Avec une paire de ciseaux cranteurs ( je crois que c’est indispensable dans votre trousse à outils ) j’ai découpé le bas et le haut de mon dessin oriental. J’ai également préparé une feuille de couleur fuschia pour servir de fond.

J’ai peint le contour en bois de mon cadre en vert pomme, une couleur proche du vert anis, mais un peu plus douce. J’ai appliqué plusieurs couches car le bois était absorbant, puis une fois bien sec…

… J’ai procédé à l’encadrement du dessin. Il ne me reste plus qu’à l’accrocher au mur de la chambre de Manel et à sortir une nouvelle feuille de papier Canson !