Bijoux et robes kabyles

robe de mariée kabyleSalam ‘alikoum et bonjour à toutes ! Je viens vous parler non pas d’un pays mais d’une région qui, à elle seule, avec sa culture et son histoire, a tout d’un pays : la Kabylie. Cette région, située au nord de l’Algérie, est fortement méprisée par l’état algérien. C’est pourtant l’endroit qui a vu naître de grands combattants à l’arrivée des Français ( comme Lalla Fadhma N’Soumer par exemple), la Kabylie était également le berceau du FLN, lors de la guerre d’indépendance. De nombreux chefs du FLN y sont nés, tels que Krim Belkacem surnommé «le lion du Djebel» ou encore Amirouche Ait Hamouda surnommé «le loup de l’Akfadou» ou «Amirouche le terrible».  Mais en plus d’être un haut lieu de combat, la Kabylie cache encore 1001 trésors que je vais essayer de vous faire découvrir.

Pour commencer, je vais vous parler des bijoux kabyles qui ont pour héritage le savoir-faire des hommes, de la Préhistoire jusqu’au Moyen-Âge. Ils sont très réputés au Maghreb et connus dans le Monde entier pour leur conception réalisée uniquement à la main avec des matériaux nobles tels que l’argent massif et bien sûr le corail. Personnellement je trouve les parures kabyles extrêmement magnifiques et les qualifierai de plus belles du Monde ! On peut trouver des bijoux avec seulement de l’argent et du corail mais on en trouve beaucoup ornés d’émaux qui ont toute une signification :

  • l’émail vert représente la verdure
  • l’émail jaune représente le soleil
  • l’émail bleu représente le ciel

Ces trois éléments représentent la richesse et la joie de la Kabylie, c’est pour ça que vous verrez les veuves porter leurs bijoux à l’envers, ce qui signifie le deuil et la tristesse. Parmi les bijoux vous trouverez :

diadème kabyle

Source

Le diadème ou tha3essabth, qui est traditionnellement composé de cinq plaques.

boucle oreille kabyle

Source

Les boucles d’oreilles ou thimenguouchine : il existe deux sortes de boucles d’oreilles les pendantes et les créoles.

collier kabyle

Source

Le collier ou azrar : il existe des colliers en argent composés de pleins de pendentifs qui rendent le collier plus ou moins chargé et coloré.

collier kabylie

Source

Il existe aussi de longs colliers composés de perles taillées directement dans le corail.

bracelet kabyle

Les bracelets ou imekyassen : les bracelets sont généralement en «manchette», plus ou moins larges et s’attachent grâce à une petite aiguille et la bague aussi appelée thakhathemt.

akhelkhal

Source

Les bracelets pour les chevilles ou akhelkhal : ils sont du même principe que les bracelets mais beaucoup plus larges, pouvant atteindre plus ou moins 13cm.

Comment vous parler de la Kabylie sans vous parler de l’incontournable robe kabyle qui fait tout le charme de la femme kabyle ? Mais la robe kabyle telle que nous la connaissons aujourd’hui n’est née qu’à la fin du 19ème siècle avec l’apparition du tissu en coton imprimé. Elle est traditionnellement composée de cinq éléments :

robe kabyle

La robe en elle-même ou Thaqandourth : elle est très chargée sur le haut avec un col arrondi composé de plusieurs volants en dentelle kabyle de couleurs vives.

robe avec foudha

La Foudha qui se porte par-dessus la robe ( source de la photo ) : c’est un tissu décoré de bandes souvent dans les tons orangés et noirs.

La ceinture ou H’zam : la ceinture traditionnelle est tressée avec de la laine souvent de plusieurs couleurs et ornée de pompons au bout.

La M’harma qui est un foulard carré porté sur la tête pliée en triangle et nouée au niveau du front.

Malgré son âge avancé, cette robe est toujours autant portée par les femmes kabyles qui sortent que très rarement sans. Cette robe traditionnelle n’a été modernisée que très récemment mais les modèles modernes ont tout de même moins de succès que les modèles traditionnels qui sont toujours très présents dans les fêtes !

Je laisse un peu de suspens pour la deuxième partie où de nouvelles merveilles de la Kabylie vous seront dévoilées.

Charmes d’Orient