Alors on va faire fissa fissa ( mode Jasmipédia “on” – de l’arabe في ساعة, fy sāʿah signifiant «dans l’instant, sur l’heure». Ce mot était déjà employé avant 1870 par les soldats français en Afrique du Nord* – mode “off” ), non mon bijou de sac n’est pas énorme ! Il est juste parfaitement proportionné à la taille du sac à main qu’il va épouser d’ici peu.

Pour trois raisons, j’avais envie de m’essayer à la réalisation de décorations pour sacs. La première c’est parce qu’une amie m’a mis récemment au défi de faire des sortes de “grigris” façon Jasmine, la deuxième parce que c’est le genre de produit que j’aimerais mettre en vente dans ma boutique, et la dernière, parce que j’ai envie d’afficher un peu plus de Jasmine Attitude sur moi.

C’est donc un premier essai qui m’a permis de voir un peu les possibilités créatives de ce petit bidule à pendouilles. Les couleurs ne sont pas anodines, du fuchsia et du turquoise, c’est un peu beaucoup ce que j’aime en ce moment, cf les couleurs de ce blog. La première étape, était de trouver une attache avec mousqueton, et c’est l’un des porte-clés d’Ilyess qui a assumé meskine. Ça me ramène à l’époque où j’éventrais les nounours de Manel pour en extraire les grelots…

Pour ce bijou de sac, j’ai fait simple en utilisant du matériel que je possédais, à savoir quelques boutons et perles, du fil de coton ciré, du tissu, des rubans à pois et un pompon. Accroché à mon grand sac gris-marron, cela apporte une touche d’originalité et de couleur qui me plait bien, du coup je sens que je vais m’éclater à en faire plusieurs modèles, tous uniques.

Tout cela me rappelle que mon congé parental se termine bientôt, aux trois ans de ma princesse, à savoir fin avril prochain (!). Fini la maman à temps plein ! Cela va marquer la fin d’une époque de ma vie mais je suis impatiente de découvrir ce qui se cache de l’autre côté.  Aux dernières nouvelles, j’attends toujours  mon fameux agrément d’assistante maternelle, et le blog Jasmine and Co devrait bel et bien se transformer en mini entreprise, inchaAllah, parce que c’est toujours d’actualité. Je me prépare d’ailleurs à un rendez-vous important dans quelques jours, à l’autre bout de la France, qui sera sans doute déterminant, il va falloir que j’assure ! Je vais passer la moitié de la journée dans le train, j’ai failli faire une syncope lorsque j’ai appris que le TGV n’avait pas le Wifi. M’en fiche, même pas peur de m’ennuyer, j’ai prévu de la lecture ( des livres de femmes opprimées, trahies, victimes des hommes, battues et tout ça ), mon netbook, des magazines, ne manque que les bonbons et gâteaux, pourvu que le sac soit assez grand ;)

Douaa power ( pas pour que mon sac soit assez grand, mais pour mon rendez-vous ) !

*Définition de Fissa trouvée ici