[ Photo issue du blog From Morocco with love ]

Elles m’ont achevées. Elles, ce sont toutes les paires de mains que j’ai tenté de gérer ces deux derniers jours. Je savais bien que ce serait périlleux de proposer une activité manuelle particulière, bien là, c’était coton. Je vous montrerais prochainement ce que les enfants ont concocté, dès que tout ce petit monde aura ramené sa création chez lui. Sait-on jamais, des fois qu’une maman curieuse jetterait un œil par ici…

Vous l’aurez deviné, je suis bien occupée, et du coup, la nostalgie créative me prend. Je crois que mon cycle mensuel hormonal a sa part de responsabilité dans cette déchéance qui me prend une fois par mois, bref. A défaut de faire danser mes pinceaux, je fais le plein d’inspiration orientale, et cette fois-ci, j’ai jeté mon dévolu sur la babouche marocaine. Je vous propose de découvrir quelques idées de décoration pour détourner la fonction première de la babouche, mais aussi des petites choses sympa à faire pour rester dans le même thème.

Sur son blog, OumSafiya propose de coller la paire de babouches de sa petite fille directement sur une toile. Je trouve l’idée excellente, à tel point que j’ai prévu de recycler l’une des paires de ma fille dès que j’aurais mis la main dessus.

Dans le même état d’esprit, mais en beaucoup plus décalé, Ptites Mimines a confectionné une babouche en feutrine, l’a collée sur une toile peinte et a ajouté un petit message. Excellente idée pour celles qui n’ont pas de babouches pour minis pieds à la maison ( parce qu’une paire en pointure 42 c’est de suite moins choupinou ), et le mot peut être personnalisé, en guise de souvenir.

Chez Cat, la babouche est en papier ( mais rien n’empêche de recycler une vraie ). Perforez au niveau du talon avec une pince à œillet, enfilez un ruban et accrochez au dessus du bureau. La créatrice a ajouté un bloc post-it coordonné, il ne reste plus qu’à glisser un crayon et le tour est joué.

Miss Majorelle, quant à elle, a réalisé une babouche en argile ( du moins je suppose ), toute mignonne. Pour celles qui ont de la Fimo à la maison, c’est a testé.

Chez Fleurette, on trouve un patron gratuit pour créer de mignonnes babouche en laine feutrée. C’est un modèle qui devrait beaucoup plaire aux fillettes, et pour les garçons, sachez qu’il existe dans un des livres “Intemporels” d’Astrid Le Provost un patron pour confectionner un modèle mixte qui se rapproche beaucoup de la véritable babouche marocaine.

Et enfin, pour terminer ce tour d’horizon créatif, nous nous arrêtons chez Oeil2Chat. Elle s’est inspirée d’une paire de babouches achetées à Marrakech pour imaginer un pendentif en Fimo.

J’ai envie de dire, babouche un jour, babouche toujours.