Il y a quatre ans, quand ma princesse est née, je souhaitais lui faire plein de choses. J’avais acheté Les Intemporels d’A. Le Provost pour lui coudre des tuniques, des bloomers et des tabliers, mais je n’ai jamais trouvé l’occasion de m’y mettre. J’avais envie de lui faire une jolie chambre mais là, c’est le budget qui n’a pas suivi, on a fait avec ce qu’on avait. Maintenant, elle commence à jouer vraiment à la poupée, à inventer des histoires et elle devient soigneuse. Je crois que mon rêve de lui offrir une maison de poupée fabriquée et décorée par maman, c’est maintenant ou jamais. J’ai envie d’une maison dont elle prenne soin ( croisons les doigts ), et qui l’émerveille. Bien décidée, je me suis procurée “Rosine”, une maison de poupée à construire, en kit.

Minicrea propose des jouets en bois, à monter soi-même, pour tous les enfants. Par exemple, pour les petits garçons, on a la caserne de pompiers à construire, ou encore le château fort en bois. Du côté des filles, Minicrea vend tout plein de modèles différents, pour tous les budgets. A la réception de la maison Rosine, j’ai trouvé dans mon colis les pièces en bois découpées avec une machine à commande numérique ( la découpe est propre, les mesures sont précises, bref c’est nickel ), et une notice avec la marche à suivre et quelques conseils. Je crois qu’il m’a fallu 2h pour le montage, quelque chose comme ça, c’est assez accessible.

Au niveau du matériel, il faut de la colle à bois ( j’ai pris celle que l’on nous donne avec les meubles Conforama à monter… ), des élastiques pour maintenir la construction bien serrée le temps du séchage de la colle, et pour la suite, du papier de verre pour poncer un peu les arrêtes et les bords.

La première étape est terminée. La maison de poupée est montée et poncée. Maintenant je vais pouvoir attaquer la partie peinture et tapisserie, étape qui devraient nécessiter plusieurs semaines. Ma fille est déjà impatiente, elle a déjà envie de jouer avec. Dès que je travaille sur la maison de poupée, elle reste assise à côté de moi, et je crois que tout cela est bien justement, elle voit la maison se faire petit à petit, son envie grandit et moi je prend beaucoup de plaisir à lui transmettre ce cadeau. Je partagerai avec vous chaque étape, la peinture, la pose de la mosaïque ( si si ! ), la confection des meubles… Aujourd’hui débute la chronique “Construire une maison de poupée” !